Petit Pénis : les solutions pour affronter ce complexe

Pour un homme, avoir un petit pénis est vécu comme un drame personnel, un complexe tabou qui impacte durablement sa vie. L’organe masculin est le symbole de la virilité et dès le plus jeune âge, on s’amuse à comparer sa taille, et à jouer à qui a la plus grande. Evidemment, ceux qui sont dotés d’un sexe de taille plus réduite que la moyenne se sentent donc mis à part et cela devient un complexe qui ne fait que grandir avec le temps. Est-ce pour autant rédhibitoire pour mener une vie sexuelle épanouie et donner du plaisir à une femme ?

Comme je vais vous l’expliquer dans cet article, petit pénis ne rime pas avec échec ! En identifiant les causes de ce mal être et en adoptant les bonnes réponses, vous comprendrez que vivre avec un petit sexe n’est pas si compliqué !

petit pénis complexe

Avoir un petit pénis, le complexe n°1 de l’homme ?

Si vous demandez à un homme ce qui lui ferait le plus peur, il pourrait vous répondre : avoir un petit pénis ! Véritable hantise de bien des mâles, puisqu’on estime que près de la moitié des hommes estiment (à tort) avoir un sexe trop petit, c’est un complexe qui trouve naissance dès le plus jeune âge.

A l’école déjà, le pénis est un sujet de comparaison et de brimades fréquents. Pourtant, à cet âge-là, on ne sait même pas quel en est vraiment l’utilité et aucun des enfants ne s’en ait encore servi. Mais enfants et adolescents se plaisent à se traiter de petite bite sans se rendre compte de l’impact que peut avoir cette insulte.

Car en grandissant, un homme qui estime avoir un pénis trop petit développera un complexe puissant, parfois appelé le syndrome du vestiaire en référence à cette honte de se déshabiller face à ses camarades et à subir des moqueries ou des comparaisons défavorables. Pourtant, dans la très grande majorité des cas, ce complexe n’est absolument pas justifié !

Les conséquences d’un complexe lié à un petit pénis sont hélas très grandes : perte de confiance en soi, difficulté à draguer ou à séduire une femme, par peur de l’après, réaction agressive face à certaines brimades de camaraderies…  Certains hommes s’empêchent de vivre tant les conséquences psychologiques liées au fait d’avoir un petit pénis vient noircir leur vie quotidienne.

Laissons place aux chiffres pour rétablir certaines vérités qui pourraient rassurer les hommes peu surs d’eux.

Les petits pénis en chiffre

Qu’entend-on par Petit Pénis ? Avant de pouvoir trouver des solutions, il convient de se mettre d’accord sur ce qu’est la norme en matière d’organe sexuel masculin et de mettre un terme à bien des idées reçus.

Selon les études sur le sexe masculin, un pénis est considéré comme normal lorsqu’il mesure entre 7 et 11cm au repos ; entre 10 et 18 centimètre en érection. Ce large éventail de possibilité devrait donc rassurer certains d’entre vous.

Si l’on parle de circonférence, le périmètre moyen de la verge est de 8/9cm au repos et d’environ 10cm en érection.

On pourra donc évoquer le petit pénis lorsque sa taille est inférieure à ces données-là. Attention toutefois à ne pas confondre avec ce qu’on appelle Micro-pénis, qui est un problème de nature différente qui qualifie les pénis qui n’atteignent  pas les 8 centimètres en érection. Cela affecte environ 3% des hommes.

Il y a donc une énorme différence entre Avoir un petit pénis et Penser qu’on a un petit pénis. L’idée qu’on se fait de la taille du sexe masculin peut être faussée par plusieurs éléments : les films pornos, la vision d’un sexe adulte en étant plus jeune, qui nous a semblé démesurément grand (par rapport au notre de l’époque, les mythes concernant la taille normale du pénis). Sachez d’ailleurs que les femmes en couple avec un homme ayant un Grand Sexe (plus de 20 cm en érection) sont plus susceptibles de le tromper, car elles évoquent des relations sexuelles douloureuses !

Maintenant, il faut comprendre que même avec un petit pénis, il existe différentes manières de s’épanouir facilement en matière de sexe.

petit penis taille

Que faire quand on a un petit pénis : solutions et conseils

Voici quelques solutions afin de résoudre ce problème de petit pénis.

Assumer. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous. Pourtant, en parlant avec de nombreuses femmes, je me suis bien rendu compte d’une chose : la taille du sexe n’entre que rarement dans leurs critères de satisfaction. Il suffit donc d’en discuter avec votre partenaire pour ensemble, trouver des pratiques qui satisferont les deux membres.

Certains parlent de faux problème en évoquant les petits pénis, et si je n’irai pas jusque-là, je dois vous conseiller de ne pas baser votre vie entière sur cet aspect de votre personne !

Utiliser des médicaments pour augmenter le plaisir : pourquoi ne pas tenter d’utiliser certains stimulant sexuel, afin de booster vos performances ? Cela permet de largement compenser une faiblesse au niveau de la taille de votre sexe.

Les comprimés pour agrandir le pénis : vous pouvez vous orienter vers certains traitements qui permettent de gagner quelques centimètres, ou d’avoir un sexe en érection plus long durant un rapport.

Une opération chirurgicale ? Dans les cas les plus extrêmes, certains hommes décident de passer par la chirurgie afin de gagner 3 ou 4 cm (en longueur) ou 2.5 à 5 cm de circonférence. Des médecins pourront vous conseiller sur la pertinence de cette opération, qui bien souvent n’est pas justifiée. De plus, il faut savoir qu’il existe des séquelles comme des douleurs persistantes voire des troubles érectiles qui font suite à ce type de chirurgie.

Pour ma part, je préfère vous guider vers une acceptation de cette condition, puisqu’il est tout à fait possible d’avoir une vie sexuelle épanouie avec un petit pénis. Je vous propose d’ailleurs quelques positions sexuelles tout particulièrement adaptées, afin de surprendre votre compagne !

Avoir un orgasme avec un petit pénis ? 5 positions sexuelles pour un max de plaisir !

Avec un petit pénis, il faut parfois adapter sa vie sexuelle afin de garantir l’orgasme à votre partenaire mais également pour que vous puissiez ressentir un maximum de plaisir. Voici les 5 positions sexuelles les plus intéressantes pour les deux membres d’un couple.

L’Amazone : l’homme dessous, la femme à califourchon sur lui. La pénétration est profonde, et la femme à le loisir de choisir la profondeur de pénétration ainsi que le rythme de l’action. Ainsi, elle sera capable de jouir facilement et vous prendrez du plaisir à la voir face à vous, se balançant sur votre corps.

La levrette : l’homme peut ainsi s’enfoncer profondément, tandis que la femme, à quatre pattes devant lui sera confortablement appuyée sur ses coudes. De ce fait, elle peut ressentir la pénétration au plus fort voire même l’appuyer en remuant le bassin.

L’amazone inversée : également appelée la Balançoire, c’est la même position que l ‘amazone mais cette fois-ci, la femme sera dos à l’homme. Il pourra ainsi caresser le corps de sa partenaire sensuellement tandis qu’elle s’agitera à son rythme sur lui.

La chaise : comme son nom l’indique, il faudra se munir…d’une chaise. Le partenaire masculin devra s’asseoir sur celle-ci alors que sa compagne s’agrippera à son cou en se plaçant sur lui. Elle est alors totalement maitresse du jeu et peut ainsi contrôler à sa guise l’acte sexuel. Pour les plus coquins, les menottes complètent à merveille cette position.

La sodomie : du fait que l’anus ait un diamètre plus restreint que le vagin, un homme avec un petit pénis ressentira un plaisir plus fort en pratiquant cette position. Pour les femmes, il faut parfois s’habituer à cette pratique et certaines partenaires ne l’apprécient pas. Discutez-en avec votre compagne.

Si certaines positions sont donc plus propices aux plaisirs, pour l’homme comme pour la femme, il y a également deux mesures qui peuvent améliorer grandement la qualité des rapports :

  • d’une part, des préliminaires de qualités, qui feront monter le plaisir. La pénétration ne sera donc que l’acte final et la taille du pénis importera bien peu puisque l’orgasme ne sera pas loin.
  • De l’autre, une femme qui travaille son périnée et qui le muscle aura facilement un orgasme à tous les coups ou presque. Encore une fois, petit pénis ou pas, c’est ici un travail commun qui permettra aux deux partenaires d’atteindre la jouissance.

Qu’en pensent réellement les femmes ?

Donner la parole aux hommes concernant les petits pénis apporte bien souvent les mêmes réponses : moqueuses, négatives, insultantes ou complexées, du fait de cette virilité imposée par notre société. Ainsi,  il est bien plus intéressant de demander aux femmes ce qu’elles pensent des hommes aux petits pénis. Et les réponses devront rassurer les hommes les plus complexés.

C’est peut être enfoncer des portes ouvertes que de reprendre l’expression qui dit que l’important n’est pas la taille, mais la manière de s’en servir, mais c’est pourtant ce que pensent la grande majorité des femmes !

En effet, quand on leur pose la question, les femmes donnent les réponses suivantes :

  • L’affectif avant tout : quand elles ont un partenaire sexuel ou qu’elles tombent amoureuses d’un homme, c’est avant tout d’une personnalité voire de certains traits physiques. Mais jamais d’un pénis ! Cet organe n’est dévoilé que plus tard dans la relation et n’est donc que secondaire. Deux partenaires complices trouveront ensembles les bonnes solutions.

 

  • Pas si petit que ça ! Les femmes n’ont pas les mêmes critères d’appréciations que les hommes concernant la taille du sexe. C’est pourquoi elles trouveront tout à fait normal un pénis que son propriétaire considère comme petit. J’ai une amie dont le mari n’osait pas dévoiler son sexe la première fois, par complexe, alors que ce fut pour elle le plus gros qu’elle avait connu ! Comme quoi, tout est une question d’expérience.

 

  • Utiliser son corps : dans une relation sexuelle, il n’y a pas que le pénis qui sert. Une femme sera d’autant plus satisfaite si l’homme utilise ses mains, sa langue, et qu’il arrive à lui apporter un plaisir complet. Le pénis peut n’être que secondaire.

Petit pénis et grande confiance, les clefs du bonheur

Après avoir pris connaissances de ces informations, vous avez certainement compris que l’essentiel est dans votre tête. Avoir un petit pénis n’est pas une fin en soi et on peut parfaitement vivre avec ce léger défaut physique dont nous a doté la nature.

Il suffit de savoir comment ressentir et comment donner du plaisir, et réaliser que les femmes n’en font pas toute une histoire ! Demandez-leur, vous verrez !

Commenter