Pilule progestative : découvrez la pilule contraceptive microdosée

La pilule progestative, également connue sous le nom de pilule microdosée est une pilule contraceptive à prendre quotidiennement. Très efficace, c’est un comprimé appréciée par la majorité des femmes et qui ne présente que de faibles risques.

Découvrez comment fonctionne cette pilule progestative, comment l’utiliser, et quelles marques choisir afin de trouver le traitement contraceptif le plus adapté à vos besoins.

pilule microdosée

Comment fonctionne une pilule progestative

Il existe plusieurs types de pilules progestatives, qui sont classées selon leur type d’action et leur composant principal. On trouve :

  • Les pilules à bases de lévonorgestrel (comme le Microval)
  • Les pilules progestatives à base de désogestrel (La pilule Cérazette ou son générique Optimizette)
  • Les pilules microdosées à bases de chlormadinone (le Lutéran et ses différents génériques)

Une pilule progestative fonctionne de la manière suivante : elle va supprimer l’ovulation, en entrainant une modification de la muqueuse utérine afin de la rendre impropre à une gestation, et rendre les sécrétions vaginales plus épaisses. Ainsi, les spermatozoïdes auront du mal à pénétrer dans l’utérus. En prenant une pilule microdosée, vous diminuer fortement les risques de tomber enceinte après un rapport.

Voyons comment utiliser cette pilule progestative pour maximiser ses effets.

Prendre la pilule progestative microdosée

La pilule progestative se présente sous la forme de plaquettes de 28 comprimés. Elle doit être prise chaque jour, à heure fixe, tout au long de l’année. C’est un facteur primordial afin de garantir son efficacité, ce qui en fait un traitement assez contraignant à ce niveau-là, qui décourage parfois certaines femmes.

Il faut savoir que l’intervalle de tolérance suite à un oubli est assez faible. Il est de 3 heures pour les micropilules à bases de lévonorgestrel, et de 12 heures pour les autres. En cas d’oubli, il faut donc réagir vite. Nous conseillons d’ailleurs de prendre votre pilule habituellement si vous êtes dans les temps, même en cas de limite dépassée (de peu). Toutefois, dans ce dernier cas, il convient de compléter la prise avec un contraceptif type préservatif pendant une semaine.

Si le délai de dépassement est supérieur aux recommandations, prenez une pilule du lendemain rapidement.

Il convient de signaler que la prise de pilule progestative ne doit pas être combinée avec un traitement à base de médicament qui influe sur le foie. Demandez l’avis d’un médecin en cas de doute.

pilule progestative

A qui s’adresse la pilule progestative ?

La micropilule présente un taux d’efficacité de 97%, et c’est une valeur qui augmente avec l’âge (< 30ans).

Ce sont des pilules qui ne contiennent pas d’œstrogènes synthétiques, ce qui le rend utilisables par les femmes qui rejettent ces derniers. De plus, elles sont conseillées aux femmes ayant accouché récemment et à celles qui allaitent. De manière générale, toutes les femmes peuvent prendre une micropilule, mais il convient de connaitre les effets secondaires potentiels.

  • Une pilule progestative peut entrainer de l’acné. Les femmes qui ont eu de l’acné auparavant pourraient voir ressurgir périodiquement cette maladie de la peau.
  • Les femmes qui ont tendances à prendre du poids sont susceptibles de grossir avec la prise de micropilule.
  • Ces pilules peuvent entrainer une perte de cheveux
  • Les pilules progestatives entrainent parfois des perturbations dans les règles. Ces dernières peuvent apparaitre de manières irrégulières, et on note également des petits saignements entre les périodes de règles.

Toutefois, du fait de l’absence d’œstrogène dans sa composition, les risques cardio-vasculaires que l’on trouvent chez certaines patientes sont réduits. Elle est également inoffensive par rapport au cancer du sein.

La micropilule sera particulièrement adaptée aux femmes qui fument, à celles qui sont en surpoids voir en état d’obésité, à celles qui souffrent de diabètes et aux femmes dont la circulation sanguine n’est pas optimale.

Les noms de pilules progestatives les plus connues

Sur le marché des pilules, vous trouverez différentes formes de pilules contraceptives avec ou sans ordonnance. Les pilules combinés (appelées oestro-progestatives, qui sont disponibles sous de nombreuses formes), et les pilules microdosées. Afin de vous y retrouver, voici la liste des pilules progestatives disponibles sur le marché :

  • Aizea (à base de Desogestrel)
  • Antigone (à base de Desogestrel)
  • Cerazette (à base de Desogestrel)
  • Desopop (sans œstrogènes)
  • Diamilla (sans œstrogènes)
  • Microval (Lévonorgestrel)
  • Nacrez (à base de Desogestrel)
  • Norgeston(Lévonorgestrel)
  • Noriday (sans œstrogènes)
  • Zelleta (à base de Desogestrel)

Cette liste, non exhaustive, reprend les pilules progestatives et leurs génériques les plus répandus et ceux qui allie sécurité d’utilisation et efficacité. Certaines de ces pilules sont remboursées par la sécurité sociale. C’est le cas du Microval par exemple, qui est pris en charge à hauteur de 65%

Ces pilules ne sont disponibles que sur ordonnance médicale. Pour gagner du temps, il existe des pharmacies agrée en ligne qui propose de délivrer des ordonnances médicales afin d’acquérir vos pilules plus facilement.

Commenter