La testostérone chez les femmes : une hormone indispensable

Alors que la testostérone est souvent associée exclusivement aux hommes, les femmes elles aussi ont besoin de cette hormone. Elle est produite chez ces dernières principalement par les ovaires mais aussi par les glandes surrénales, situées au-dessus des reins. Si les femmes produisent en général nettement moins de testostérone que les hommes, cette hormone n’en est pas moins essentielle au bon fonctionnement de leur organisme.

Le rôle de la testostérone chez les femmes

testosterone femmes - musculation

La testostérone a pour rôle le développement musculaire. En effet, tout comme chez les hommes, la testostérone sert à développer mais aussi à maintenir le tissu musculaire. Et c’est avant tout primordial pour le cœur. En effet, le cœur est le muscle ayant le plus de récepteurs à la testostérone de tout le corps. Un manque de testostérone aurait pour conséquence un possible affaiblissement cardiaque.

La testostérone a également comme rôle la préservation et le renforcement des os. Une baisse de la testostérone peut être à l’origine d’un risque accru d’ostéoporose.

Cette hormone a également des fonctionnalités liées à la mémoire. En effet, certaines études pointent vers une corrélation entre taux de testostérone et capacités cognitives. La testostérone a également un rôle dans la vitalité et la gestion du stress. Son manque serait lié à des états de baisse de tonus mais également à des états dépressifs. Elle a également été mise en lien avec le niveau de la libido chez les femmes, même si ces études restent pour le moment controversées, des résultats contradictoires ayant été obtenus.

La testostérone a donc une importance capitale dans la santé des femmes autant que dans celle des hommes. Cette hormone est primordiale dans la santé cardio-vasculaire notamment. En effet, comme chez les hommes, la testostérone remplit de nombreuses fonctions dans le corps. Alors que cette hormone est souvent présentée comme une préoccupation principalement masculine, il ne faut en aucun cas négliger son impact chez les femmes qui souffrent souvent d’une carence en testostérone quand survient la ménopause.

Le manque de testostérone chez les femmes

Quand apparaît la ménopause, les ovaires, principaux producteurs de testostérone, cessent de fonctionner. La testostérone n’est alors plus produite que par les glandes surrénales, mais dans une bien plus petite quantité. Certains problèmes liés à un déficit de testostérone dans le corps peuvent donc arriver à ce moment-là. Alors qu’on se préoccupe principalement de ce problème chez les hommes, le manque de testostérone chez les femmes est à prendre très au sérieux.

Un des premiers signes que la production de testostérone a baissé est la prise de poids souvent associée à la ménopause. En effet une carence en testostérone provoque une augmentation de la masse graisseuse au détriment des muscles. À ce stade il devient important pour les femmes de se renseigner sur leur taux de testostérone. En effet, la prise de masse graisseuse n’est qu’un signe qui peut être avant-coureur de problèmes plus importants. Une simple prise de sang peut vous renseigner sur votre taux de testostérone.

Le manque de testostérone peut avoir des effets très graves et multiples. En effet, certaines études pointent des corrélations entre le manque de testostérone chez les femmes et les capacités cognitives. Un taux trop bas de testostérone pourrait créer un risque plus élevé de démences.

Mais ce n’est pas le seul risque. En effet, la testostérone est la première hormone responsable du maintien du tissu musculaire. Le cœur étant un muscle, un manque de testostérone aura pour conséquence une réduction de ce muscle et donc un risque accru d’infarctus. La vigilance est d’autant plus de mise si les personnes connaissent déjà des troubles cardio-vasculaires.

La testostérone a également pour rôle de renforcer les os. Un manque de testostérone aura pour conséquence une fragilisation du squelette et un risque accru d’ostéoporose. C’est d’ailleurs pourquoi les femmes sont bien plus sujettes à l’ostéoporose après la ménopause.

Un manque de testostérone chez les femmes peut également être associé à un manque général de tonus et à un risque élevé d’anémie. Enfin, la libido peut tendre à diminuer.

Afin de remédier à un manque de testostérone, il est possible de consulter son médecin traitant ou un endocrinologue qui pourra vous prescrire de la testostérone de remplacement à un taux correspondant à vos besoins. Cela dit ces traitements sont encore à l’heure actuelle sujets à débat à propos de leur possible propension à augmenter le risque d’accidents cardio-vasculaires.

Toutefois, si vous cherchez à augmenter naturellement votre taux de testostérone, sachez qu’il existe de nombreuses habitudes à prendre qui vous permettront d’atteindre vos résultats sans passer par la médication. En effet, la production de testostérone peut être stimulée par de nouvelles habitudes alimentaires, la prise de vitamines essentielles à la production de testostérone. Une situation de surpoids peut également être à l’origine d’une sous-production de testostérone chez les femmes. Il faut aussi garder à l’esprit que des états de stress ou encore le manque de sommeil peuvent être à l’origine d’une sous-production de testostérone. Certaines habitudes simples peuvent donc permettre de remonter naturellement son taux de testostérone.

Il est également possible si vous avez des difficultés à identifier les causes de votre manque de testostérone, de consulter un médecin ou encore un nutritionniste qui pourra vous aider à vous créer un programme adapté vous permettant d’identifier vos carences et les choses à mettre en place pour améliorer votre hygiène de vie.

Il est également possible chez les femmes qui le souhaitent de prendre des boosters de testostérone. Si au niveau publicitaire, ces produits semblent s’adresser davantage aux hommes et aux culturistes, ils ne sont absolument pas dangereux à prendre quand on est une femme… à condition bien sûr de ne pas prendre n’importe quoi ! Nous faisons ici bien la différence entre les boosters naturels de testostérone qui sont des compléments alimentaires issus d’ingrédients naturels et les produits contenant de la testostérone exogène. Les traitements contenant des substituts de testostérone ne devraient jamais être pris, ni par les hommes ni par les femmes, en dehors d’un strict contrôle médical. Par exemple, TestoGen est un booster naturel de testostérone contenant des ingrédients exclusivement naturels et qui n’ont aucun effet négatif sur votre santé.

La surproduction de testostérone chez les femmes

Il est aussi possible pour les femmes de souffrir d’un excès de production de testostérone. On appelle cela l’hyperandrogénie. Dans ce cas les effets peuvent également être très sérieux. Cette condition peut être repéré par l’apparition d’un hirsutisme, c’est-à-dire l’apparition de poils de distribution masculine comme sur le visage ou sur le dos, par l’apparition d’acné ou par la chute des cheveux. Mais ces symptômes sont principalement esthétiques, ils permettent surtout de donner l’alerte.

Une hyperandrogénie peut être à l’origine d’une perturbation du cycle menstruel des femmes et causer une baisse de la fertilité. Afin de traiter cette condition, il faudra identifier la cause de l’hyperandrogénie (qui peut être d’origine ovarienne ou surrénale). La cause de cette surproduction de testostérone est en général liée à un trouble fonctionnel de l’ovaire.

Il existe actuellement un traitement permettant de réduire la production de testostérone par les ovaires : l’Androcur, aussi utilisé en contraceptif. Cela dit de nombreux risques ont été signalés à propos de ce médicament controversé. En effet, il serait à l’origine d’une augmentation des risques de méningiomes, un type de tumeur du cerveau. Si votre hyperandrogénie n’affecte pas votre santé, il n’est pas nécessaire de la traiter.

L’hyperandrogénie à tendance à se retrouver davantage chez les sportives de haut niveau, mais pas exclusivement. L’une des hyperandrogynes les plus célèbres est Caster Semenya, coureuse sud-africaine victime de discriminations suite à des performances exceptionnelles qui lui ont valu la méfiance des autorités. Elle s’est en effet fait interdire toute compétition en raison de son taux naturellement élevé de testostérone, qui lui donnait soi-disant un avantage inéquitable par rapport aux autres concurrentes. Cette décision donne à penser qu’un taux naturellement élevé de testostérone chez un individu permettrait de remettre en question son sexe ou son genre. Jusqu’à aujourd’hui bien sûr, aucun homme n’a été sanctionné pour avoir naturellement des taux élevés de testostérone!

En conclusion, on peut dire que la testostérone est certes trouvée en quantité moindre chez les femmes, mais elle n’en est pas moins primordiale à leur santé. Alors que l’hormone féminine par excellence est réputée être l’œstrogène, les femmes produisent également de la testostérone, comme les hommes produisent eux aussi de l’œstrogène. Chaque humain a ainsi besoin de ces deux hormones, qui seront trouvées à des niveaux variant entre les deux sexes, mais surtout entre individus. Il existe par exemple des femmes produisant autant de testostérone que les hommes.

Il se peut que vous négligiez l’importance de la testostérone si vous êtes une femme. Cependant cette hormone est indispensable à votre santé. Si vous faites l’expérience de certains symptômes exprimés plus haut, il peut être utile de se pencher sur cette hormone que l’on associe à tort avec les hommes exclusivement. Il existe en effet de nombreuses solutions pour remédier à un manque de testostérone, qu’elles soient naturelles ou médicamenteuses

Commenter